Voyager au Mexique

Conduire à Mexico

Klaxons, dépassements sur la droite, virages sans clignotants, feux brûlés, insultes et piétons ignorés… A première vue la circulation à Mexico à de quoi vous surprendre. Pourtant, les accidents sont plutôt rares et rarement mortels. En réalité, bien que la conduite soit sportive, le nombre de véhicules et de feux ralentissent considérablement la vitesse moyenne des véhicules.

Les marchés rendent souvent la circulation chaotique à Mexico

Quelques conseils pour bien conduire à Mexico:

1/ Ne soyez pas intimidé: c’est l’erreur principale des gens qui ne connaissent pas Mexico.

2/ Imposez-vous! A Mexico et dans tous le pays, rares sont les automobilistes qui connaissent le code de la route. Il faut dire que les cours de conduite sont facultatifs et que les permis s’achètent dans les supermarchés (si vous disposez d’un visa type FM2 ou FM3, vous pouvez vous faire faire un permis de conduire, sans même en posséder un en France ou dans votre pays; il suffit de payer la somme d’environ 500 pesos et de présenter votre passeport).

3/ Sachez parfaitement où vous allez ou utilisez un GPS: la signalisation à Mexico est assez déplorable et si vous n’êtes pas guidé, vous risquez de vous perdre à tous les coins de rue. De plus, la ville est pleine de sens uniques, ce qui complique fortement la navigation.

4/ N’utilisez pas les voies de droite: ce sont celles des bus et des mini-bus, qui s’arrêtent en permanence et adoptent une conduite très rude.

5/ Méfiez-vous des interdictions de tourner à droite ou à gauche: elles sont fréquentent, pas toujours très lisibles et vous êtes sûr de vous faire arrêter par un policier, ravi d’avoir trouvé un poisson;)

6/ Si vous êtes arrêté(s) par la police: ne paniquez pas, laissez-les venir et faites les naïfs… Dans 100% des cas, les flics attendent que vous les rinciez pour vous laisser repartir… Ne gonflez pas la mise: 50 pesos suffisent pour vous libérer de bien des situations.

7/ Restez courtois: bien que les mexicains entre eux passent leur temps à s’insulter et que cela peut ressembler à un jeu d’intimidation, n’oubliez pas que vous êtes en pays latin et que les hommes ici peuvent avoir le sang (très) chaud.

8/ Soyez patient: un automobiliste passe en moyenne 1 mois par an dans sa voiture, à attendre, coincé dans les embouteillages. Prenez la vie du bon côté, c’est l’occasion d’observer les gens:)

9/ Choisissez vos horaires: évitez de prendre votre voiture entre 8h et 10h du matin et de 17h à 19h30, vous êtes sûr(s) de tomber dans le « traffic » alors que vous iriez plus vite à pied!

Pour conclure, soyez confiant: sachez que tout automobiliste est capable de s’en sortir en respectant les règles élémentaires de prudence et d’attention. Lancez-vous!

Tags: ,

One Comment to "Conduire à Mexico"

  1. éléonore dit :

    C’est pas facile de conduire à Mexico apparemment! J’y arriverai jamais!

Répondre à éléonore Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Culture mexicaine et voyage au Mexique